CUSTINES
Un peu d’histoire

(d’après l’ouvrage de M.Lucien GEINDRE)

Le nom de la ville : jadis CONDE

A l’époque celtique Condé ou Condatum signifie confluent. Il n’apparaît pour notre commune qu’au XIIè siècle après bien des transformations avant de prendre la forme de CUSTINES en 1800.

Les armoiries actuelles sont celles qui figuraient en 1389 sur le sceau de la prévôté de Condé conservé au trésor des Chartes.

« D’argent au château de sable accompagné à dextre et à sénestre d’une faux d’azur, en chef un C antique de gueules et en abîme un écu d’azur à deux bars adossés d’or côtoyés de deux faux d’argent mises en pal ».

Le petit village de Condé a une origine antérieure à notre ère, témoins des éclats de silex et de quartz ainsi qu’un fragment de hache en pierre polie, découverts aux environs du château.

Après la conquête des Gaules par les légions de Rome, la « Pax Romana », les grandes invasions, l’époque mérovingienne, les guerres entre les ducs de Lorraine, les comtes de Bar et l’évêché de Metz, Condé devint Custines.

 

 LA CAPITAINERIE


A l’emplacement de la maison restaurée par la Société Lorraine d’Habitat existait au XIV° siècle un comptoir de banquiers italiens appelé la « Maison des Lombards ». Des comptoirs du même du même type, indispensables à l’essor économique de la région, existaient alors dans de nombreux bourgs du voisinage, par exemple à Amance, et à fortiori, dans des centres plus importants, comme Pont à Mousson. Au XV° siècle, l’édifice primitif fut remplacé par une maison forte « fossoyée tout alentour, en laquelle il y a(voit) une grosse toue quarrée, bassecour, coulombier et estables es environs et proche d’icelle ung jardin d’arbres fruitiers… ».


En 1590, le duc de Lorraine donna cette maison forte au sieur de Contrisson, voué de Condé. Elle passa ensuite par mariage à la famille de Nettancourt, dont l’un des membres épousa la fille d’un autre officier local, gruyer et capitaine de Condé, d’où le nom de Capitainerie donné alors à la maison.  


Au début du XVIII° siècle, la dame de Nettancourt transforma la vieille demeure en une résidence de campagne agréable et confortable, avec boiseries et cheminées, à l’intention de sa fille qui venait d’épouser le comte de Custine, lequel ne tarda pas à donner son nom au village. C’est ainsi que Condé devint Custine.

Vendu comme bien national à la Révolution, le «  château » fut morcelé entre de nombreux propriétaires. Il y en avait sept en 1830, sans compter les deux qui possédaient les  « deux tours du devant ».  Cet excessif  morcellement entraîna la dégradation des lieux et la disparition progressive d’une bonne moitié de l’enceinte. (texte SLH) 



La réhabilitation de l’édifice fut confiée à SLH et c’est à juste titre que la MAISON des LOMBARDS, reçut en novembre 2009 les rubans du patrimoine.(ndlr)voir page 14 du bm 33.

 

 

 Jumelage

 

Le blason de BOBINGEN… une  chapelle… une cloche…

Quelques explications


 Ce sont des porcs qui auraient trouvé la cloche de KOLLMANN !

 Selon la légende, à chaque automne, les cochons étaient conduits dans les forêts de chêne afin que ceux-ci puissent chercher des glands. Un jour, en fouillant  le sol, ces        cochons ont découvert une cloche. Le  gardien des cochons ayant  vu la scène s’en serait remis au pasteur. La cloche a alors été suspendue à la tour de l’église Saint-Joseph    à  U N T E R B O B I N G E N en 1836.  Plus tard, la  cloche s’est brisée et  elle a été fondue.

 Toujours, selon la légende, cette cloche avait sa place dans la chapelle KOLLMANN,   et elle était orientée à l’est d’UTERBOBINGEN. La cloche  aurait été enfouie par crainte      que les troupes françaises qui battaient la campagne ne la trouvent, c’est du moins, ce qui est raconté.

 


Les habitants d’UTERBOBINGEN craignaient que la cloche soit refondue et même utilisée à des fins de guerre, aussi le secret fut-il bien gardé et de ce fait, très peu de personnes auraient été présentes lors de l’enfouissement de lacloche. Il s’est trouvé que les témoins de l’enfouissement sont morts, l’un après l’autre, et le lieu fut bientôt oublié.

La cloche n’a donc pas été retrouvée par les hommes mais par les cochons qui,  aux yeux des habitants de BOBINGEN,  ont découvert un véritable trésor.

D‘après la chronique du pasteur M. THIMM 

 

 

Site officiel de Böbingen an der Rems : http://www.boebingen.de

 

 

 

 Situation géographique de Böbingen 

 

 

 

Liens utiles

Plan interactif

Mairie Custines

4 rue de l'Hôtel de Ville
54670 CUSTINES

03 83 49 34 36

Envoyez-nous un e-mail

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent le bon fonctionnement de notre site et de ses services. En savoir plus J'ai bien compris